BULLETIN DU SCFP LOCAL 10ūüćĀ4

2022-12-02

 

À tous les membres du SCFP 104,

 

L’employeur a envoy√© un courriel √† certains de nos membres cette semaine. Pour √™tre clair, ce courriel venait d’eux, pas de nous. Nous n’avons rien √† voir avec ce courriel et nous n’avons aucune id√©e de la raison pour laquelle ils l’ont envoy√© seulement √† certains d’entre vous et ont exclu les autres.

 

Le SCFP, le plus grand syndicat du secteur public au Canada, repr√©sente plus de 715 000 membres qui n√©gocient pour les travailleurs du secteur public dans tout le Canada. Avant les pr√©paratifs en vue de la conversion des membres civils, il n’existait pas, dans la fonction publique f√©d√©rale, de groupes √©quivalents √† celui des op√©rateurs de t√©l√©communications ou des analystes des moniteurs d’interception. Ils ont d√Ľ cr√©er un nouveau groupe, le groupe PO. Nous sommes un groupe unique de travailleurs, et l’employeur continue d’essayer de nous mettre dans le m√™me sac que le reste de l’administration publique centrale (APC). Nous ne pouvons rien faire pour √©viter d’√™tre embauch√©s dans l’APC. Cependant, nous ne cesserons jamais de sensibiliser l’employeur au travail unique de s√©curit√© publique et de premier r√©pondant que nous faisons tous.

 

Comme vous le savez, nous avons signifi√© l’avis de n√©gocier le 9 mai 2018. Nous avons √©t√© transparents sur toutes les dates de n√©gociation ainsi que sur le travail que nous avons effectu√© avant et entre ces dates. Nous avons recueilli des informations aupr√®s de services et agences comparables dans tout le Canada. Nous avons √©galement fait des recherches dans les conventions collectives actuelles et historiques entre d’autres agents n√©gociateurs et le Secr√©tariat du Conseil du Tr√©sor du Canada (SCT). √Ä partir de cette vaste recherche et de cette exp√©rience, nous avons √©labor√© et pr√©sent√© une premi√®re proposition de convention collective √† l’employeur au nom de nos membres.

 

Depuis mai 2021, date √† laquelle nous avons √©chang√© nos premi√®res propositions, nous avons beaucoup avanc√©. Nous discuterons de tout cela lorsque nous arriverons √† une impasse ou √† un accord de principe, afin que vous soyez pleinement inform√©s avant que l’on vous demande de voter sur l’acceptation ou le rejet d’un accord. L’offre la plus r√©cente du 8 novembre √† laquelle l’employeur fait r√©f√©rence dans son courriel n’est pas acceptable.

 

L’employeur, y compris le SCT et la GRC, la haute direction et les centres de politiques ont communiqu√© r√©guli√®rement au sujet du processus de n√©gociation collective. Nous croyons qu’il serait dans leur int√©r√™t d’√©couter leurs gestionnaires de premi√®re ligne sur ce dont ils ont besoin pour que leurs centres restent ouverts. Nous ne savons pas quelle quantit√© d’information ils partagent avec les gestionnaires, mais nous savons que ce qu’ils ont r√©cemment offert n’est pas ce dont nous avons besoin pour survivre.

 

√Čvidemment, nous sommes tous pr√©occup√©s par le retard des salaires. En 2017, l’employeur a refus√© de donner √† notre groupe l’augmentation √† laquelle nous avions droit pour 2015 et 2016, y compris les augmentations √©conomiques que nous √©tions cens√©s obtenir avec le paquet salarial pour 1.25%, 1.25% et l’ajustement du march√© de 2.3% en 2016.

 

Comme vous le savez, nous avons √©t√© contraints de d√©poser une plainte pour pratique d√©loyale de travail aupr√®s de la Commission des relations de travail et de l‚Äôemploi dans le secteur public f√©d√©ral (CRTESPF). Dans le cadre de cette plainte, nous avons pu obtenir un r√®glement pour les augmentations √©conomiques de 1,25 % et 1,25 % pour 2015 et 2016. L’employeur a refus√© de r√©gler l’ajustement de march√© de 2,3 % qui nous est encore d√Ľ depuis le 1er avril 2016. Nous avons pr√©sent√© notre dossier √† la CRTESPF l’√©t√© dernier et nous attendons toujours la d√©cision de cette audience.

 

Si l’employeur, y compris la GRC, avait vraiment reconnu l’impact des salaires sur le moral et la r√©tention et nous avait pr√©sent√© une offre qui en tenait compte, nous vous aurions pr√©sent√© une entente de principe √† examiner et √† ratifier.

 

Tout au long du processus de n√©gociation, nous avons constamment repouss√© les concessions pr√©sent√©es par l’employeur. Nous avons travaill√© dur cette semaine sur notre derni√®re contre-offre, et nous l’avons pr√©sent√©e √† l’employeur avec nos preuves et notre raisonnement.

 

Nous avons encore une autre session pr√©vue du 19 au 23 d√©cembre. Nous sommes d√©termin√©s √† travailler avec l’employeur pour obtenir une convention collective √† la table de n√©gociation. Nous continuerons √† nous battre pour nous tous afin d’obtenir une entente qui soit juste et qui refl√®te ce que nous valons.

 

Merci de votre soutien continu !

 

En solidarité,

 

Votre Conseil Exécutif de la section locale 104 du SCFP

Kathleen, Robbin, Myles, Robb, Cyrus, Marc-√Čtienne, Alex, Brandon, Randy et Ron.

 

Courriels de l’exécutif: https://104.scfp.ca/contacts/

Page principale: https://104.scfp.ca/

Fomulaire d’information des membres: https://104.scfp.ca/affiliation/